FLASH ! DERNIÈRE HEURE ! ULTIMA HORA ! BREAKING NEWS !

FLASH ! NOUVEL TOU CHO ! DERNIÈRE HEURE ! ULTIMA HORA ! BREAKING NEWS !
Louis-Philippe Dalembert, lauréat 2017 du Prix France Bleu .

jeudi 2 mars 2017

Haïti/Politique : Les points sur les « i » de Michèle Bennett Duvalier, Haïti Grandeur et Décadence, descente aux Enfers..




MES POINTS SUR LES I DE MICHÈLE BENNETT DUVALIER.

Haïti Grandeur et Décadence. Descente aux Enfers.


Que nous arrive-t-il? Haïti est à la dérive à tous les niveaux.

-DÉRIVES POLITIQUES: de 1986 à 2017 près de 18 ou 19 Chefs d'Etat et de Gouvernements se sont succédés. 31 ans de gabegies. 31 ans de corruption au plus haut sommet de l'Etat. Toutes nos institutions sont malades et gangrenées par la corruption. La Constitution de 1987 est boiteuse mais aucun Chef d'Etat jusqu'à présent n'a pris la responsabilité d'y remédier. Pendant les différentes campagnes électorales, qu'ils soient candidats à la Présidence, Sénateurs, Députés ou Maires, ces gondoliers de la politique, pour la plupart n'ont fait que mentir au peuple haïtien qui a chaque élection espère un avenir meilleur pour ses enfants. On a eu un défilé de Chefs d'Etat lamentables dans sa grande majorité. On a eu un ivrogne qui d'entrée de jeu a déclaré une "bamboche démocratique" par lâcheté et fermé les yeux sur l'assassinat de plusieurs centaines de Volontaires de la Sécurité Nationale du Gouvernement du Président Jean Claude Duvalier, tout ceci orchestré par l'inventeur du supplice du collier, Jean Bertrand Aristide, dit le bigleux, assisté de son Maître-Nageur, René Préval. L'arrivée du gang Martelly et High-Tech Lamothe n'a fait qu'accélérer cette descente aux enfers pour Haïti et le peuple haïtien.

Notre Parlement est truffé de repris de justice en quête d'immunité et pour la plupart des analphabètes et des crétins patentés. Dechouquages, destructions de biens privés et publics, assassinats de journalistes, d'avocats, d'hommes et de femmes d'affaires, d'hommes politiques, de religieux, viols, enlèvements contre rançon, spoliations de propriété, trafics de drogue, prolifération des gangs des cités et des bidonvilles, les chimères, zinglindos, occupations des GI's et de la Minustha, ingérences étrangères dans les affaires internes de notre pays. Nos hommes et femmes politiques sont devenus maîtres en l'art de truquage des élections. Quant à la Diplomatie Haïtienne ou plutôt, je devrais dire la Diplomatie au rabais, c'est la Classe des Nuls et des cancres.

Pour la liste complète de tous les méfaits de ces Gouvernements, je vous réfère à mon texte du 25 Janvier dernier intitulé "Lettre à Mr. Frantz Duval du Nouvelliste".

DÉRIVES ÉCONOMIQUES: Insécurité alimentaire. Décote de la gourde, détournements et gaspillages des Fonds Petro Caribe et autres dons de Pays amis. Détournements des dons faits après le tremblement de terre et cyclone Matthew, chômage... etc...

(voir texte du 25 Janvier dernier).

DÉRIVES MORALES, SOCIALES ET CULTURELLES: Le Carnaval 2017 a marqué tous les esprits non pas pour la beauté de ses chars, des déguisements des bandes à pieds ou des décorations des stands sur le Champ de Mars ou aux Cayes. Non plus par l'ambiance. Le Carnaval 2017 restera dans les annales comme synonyme de vulgarité, de dépravation. C'est bien triste pour le Président Jovenel Moïse de commencer son mandat présidentiel sous des auspices aussi discutables que lamentables. Triste spectacle. J'ai eu des larmes aux yeux.

Malgré l'heure tardive et le décalage de 6 heures avec Haïti, j'ai regardé depuis Paris les vidéos retransmises en direct sur Facebook des 3 jours du Carnaval et j'en garde toujours un goût amer dans la bouche.

L'ancien Président-chanteur-jouisseur, Le vulgaire Michel Martelly a passé les 3 jours du Carnaval à se donner en spectacle. 3 jours à reprendre en boucle sa chanson composée en l'honneur de deux journalistes de la radio. Chanson composée de mots grivois et d'insultes dignes des égouts des bas-fonds de notre capitale poubelle. Les refrains étaient repris en cœur par la population et cela a duré jusqu'au mercredi des Cendres a Gelée. Le Roi du Carnaval, le vulgaire ex-Président chanteur s'est donné en spectacle pendant 4 jours à débiter ses insanités dont il est seul à avoir le secret, en présence du Chef de l'Etat et de son épouse, du Maire de la Ville des Cayes, du Comité National du Carnaval, des autorités religieuses, des journalistes de la presse écrite et parlée, de la bonne société Cayenne, de celle de la capitale et de Pétion-Ville, des Carnavaliers venus de tous les coins du pays aux Cayes. Personne! Personne n'a pipé mot! Au contraire, ça rigolait, applaudissait et se déhanchait! Je me suis posé les questions suivantes: Pourquoi le Président Jovenel Moise tout en sachant que Martelly allait débiter ses conneries, est resté quand même à sa tribune assister à ce spectacle? Le même Jovenel Moise qui a rendu une visite de courtoisie à différents organes de la presse dont la Radio de ces 2 journalistes en question quelques jours seulement avant sa prestation de serment le 7 Février dernier. Ou sont passé les associations des droits de la femme? Les féministes? Nos autorités judiciaires? Pas une seule déclaration du Clergé? Du Sénat? De certains membres du Secteur Privé, complices, qui financent depuis des années à coup de millions de dollars, soit pour sa campagne lors des élections de 2010 ou sponsorisent Martelly et son orchestre? Les Radios de la capitale et des villes de province? La presse écrite? Et j'en passe! Allo! Ou êtes-vous?

Et on ose me parler de DÉMOCRATIE! C'est ça la DEMOCRATIE? Elles sont passées ou nos valeurs morales? Le respect d'autrui? Notre société est en pleine déliquescence. Notre société est pourrie jusqu'à la moelle. Quelles sont les valeurs qu'on veut léguer à nos enfants? A notre jeunesse?

Le Carnaval est une tradition chez nous et doit revenir à Port-au-Prince comme avant. C'est également une fête populaire et surtout familiale. Ces carnavals politiques organisés aux Cayes (240 millions), Port-au-Prince (20 millions), Gonaïves (10 millions), Cap-Haïtien (6 millions), et Port de Paix (2 millions), nous laissent plutôt l'impression d'avoir mangé une bouillabaisse composée de poissons pourris. Et la Ville de Jérémie, la grande oubliée?

Tous ces millions dépensés pour des carnavals à travers le pays, était-ce bien nécessaire? Quand je pense qu'on n'a même pas un hôpital décent dans la capitale ou les villes de province? Que des malades n'ont pas accès à des soins décents de santé? Quand les médecins et instituteurs sont en grève pour des revendications tout à fait légitimes. Que la majorité de la population est au chômage et n'arrive même pas à se nourrir. Que nos agriculteurs souffrent du passage des cyclones et des inondations? Quand les prisonniers sont maltraités et sont en surnombre dans les prisons surpeuplées et qu'ils meurent en grand nombre de malnutrition et sans soins médicaux. Que notre capitale est une poubelle à ciel ouvert? Que la population n'a pas accès à l'eau potable et à l'électricité? Que des milliers de parents n'arrivent même pas à payer les écoles borlettes ou nourrir leurs enfants? On est prêt à faire face à la période cyclonique qui avance à grands pas? Non! Comme on dit chez nous: "Bon Dieu bon".

Je dénonce la complaisance de notre société qui a perdu toutes valeurs morales. Notre pays est devenue une jungle où l'immoralité prévaut et on confond la liberté avec la loi de la jungle. La femme haïtienne n'est plus respectée. J'aime beaucoup ce proverbe mexicain: "La maison ne repose pas sur le sol, mais sur une femme". Je ne connais pas Madame Liliane Pierre Paul qui a été une opposante du Gouvernement du Président Duvalier et je ne connais pas non plus l'autre journaliste de cette même Radio, mais peut-on rester insensible à ces attaques gratuites et avilissantes sur 2 concitoyens et ce par un homme qui a été Président de la République? Président de tous les haïtiens? Non! J'ai eu tellement raison de dire dans un texte précédent que Martelly est un accident de l'histoire et son attitude dépravée pendant le carnaval me donne raison aujourd'hui.

Le Président Jovenel Moise n'a pas été élu par le PHTK que préside Martelly mais par 20 % de la population Haïtienne. Je veux bien croire qu'il sera le Président de tous les haïtiens y compris ceux de l'opposition et de la diaspora haïtienne. J'espère aussi que Le Président J. Moise saura se défaire et mettre au placard cet encombrant parrain qu'est Michel Martelly et sa clique, ainsi il gagnera en respect. Quand on est appelé à gouverner un pays, on ne recule pas devant ses responsabilités.

Cela fait 31 ans que les journalistes opportunistes de la presse nationale et internationale, les historiens de pacotille, l'un d'eux se reconnaîtra, les politiques et les opposants de Jean Claude Duvalier travestissent l'histoire à leur goût pour le faire passer comme le pire dictateur! La haine l'a emporté sur la vérité! Et je défie quiconque de me dire qu'il ne faisait pas Bon de vivre sous le Gouvernement de JCD. Comme disait mon frère Rudy qui avait toujours le mot pour rire: "Le Gouvernement de JCD n'est pas une dictature mais une Dictadouce!"

En cédant le pouvoir en 1986, Le Président Jean Claude Duvalier a voulu éviter un bain de sang et a pris le chemin de l'exil en France. À son retour en Janvier 2011, il a dit: "Qu'avez-vous fait à mon pays?". Cette question est reprise depuis par tous les journalistes, et même par ses opposants. Cette fameuse question est reprise en cœur aussi par le peuple haïtien qui se rend compte que sous le Gouvernement de JCD, il mangeait à sa faim, ne campait pas sous des bâches en plastique, ses enfants allaient dans de bonnes écoles publiques, il recevait des soins dans les hôpitaux, il avait accès à l'eau potable et à l'électricité pour la grande majorité, il pouvait aller à la banque sans se faire agresser ou assassiner, Haïti était Le pays le plus visité de la Caraïbes par les touristes du monde entier et la sécurité de nos concitoyens était assurée. Haïti était respectée sur la scène internationale. Et on se respectait les uns les autres.

31 ans que le peuple haïtien est dirigé par des crétins décérébrés qui cachent leur incompétence en parlant de la dictature. Non Messieurs! Après 31 ans de démocratie à votre sauce! Ce n'est plus de notre faute!

Qu'avez-vous fait de mon pays?

Michèle Bennett Duvalier
Paris, France 🇫🇷
Le 3 Mars 2017

Aucun commentaire: