FLASH ! DERNIÈRE HEURE ! ULTIMA HORA ! BREAKING NEWS !

FLASH ! NOUVEL TOU CHO ! DERNIÈRE HEURE ! ULTIMA HORA ! BREAKING NEWS !
Louis-Philippe Dalembert, lauréat 2017 du Prix France Bleu .

mardi 21 février 2017

Haïti/Politique : À quand la nomination d'un premier ministre, à quand le grand nettoyage des écuries d’Augias?






Michèle Bennett Duvalier
MES POINTS SUR LES I DE MICHÈLE BENNETT DUVALIER
---------------------------------------------

A QUAND LA NOMINATION D'UN PREMIER MINISTRE? A QUAND LE GRAND NETTOYAGE DES ÉCURIES D'AUGIAS?



---------------------------------------------Le Président Jovenel Moise a prêté serment le 7 Février dernier. Et 15 jours après, nous n'avons toujours pas de Gouvernement. Le Premier Ministre démissionnaire, Enex Jean Charles continue à expédier les affaires courantes.
 

Que se passe-t-il? D'après les informations qui me sont parvenues, Jovenel Moise consulte à tout va les différents groupes de pression. Le Sénat et le Parlement qui négocient des postes, son parti le PHTK et le secteur privé, sans compter les "autres" tapis dans l'ombre. Tout ce beau monde y va de son influence pour faire nommer un Premier Ministre. Le Président a même reçu différentes listes contenant des noms de personnalités Premier Ministrables! La liste est longue. Très longue! Dans ce pays, tout le monde veut être Président ou Premier Ministre. Compétent ou pas. Du jamais vu! Avant, quand on demandait aux enfants ce qu'ils voulaient être quand ils seront grands, ils répondaient: Pompiers, policiers, docteurs, infirmières, avocats, acteurs, boulangers, prêtres, bonnes sœurs etc... Maintenant, posez la même question aux enfants. Ils répondent tous en cœur, Président, Premier Ministre, Ministre, Député ou Sénateur. Depuis près de 30 ans, la classe politique Haïtienne se donne en spectacle. Un spectacle lamentable, ou tout est permis, tout est toléré. La corruption a gangrenée toutes nos institutions. C'est rentré dans les mœurs. Les commissions éthiques et anti-corruption du Sénat ou autres organismes n'enquêtent rien du tout et n'aboutissent à rien non plus. Ce n'est que du cinéma. On en fait des gorges chaudes qui alimentent les conversations des dîners en ville et des réseaux sociaux et on passe à autre chose. Passez votre chemin! Il n'y a rien à voir, car ils se tiennent tous par la barbichette. Les ramifications sont tellement profondes, que c'est tout le système qui pourrait s'écrouler. Ce qui ne serait pas si mal. Nombreux sont ceux qui rappellent au Président élu soit son choix comme candidat ou les financements de sa longue campagne coûteuse. Tout ce beau monde veut passer à la caisse. La pression est très forte sur les épaules du nouveau Président toujours novice en politique, pour choisir un Premier Ministre.

Quand je pense à ce que gagne un élu du peuple et les avantages y adhérant! Ah! Mes poules de luxe du Sénat! C'est ahurissant pour un si petit pays comme Haïti. Un pays dont les 17 ou 18 Gouvernements qui se sont succédé se comportent en mendiants professionnels depuis ces 30 dernières années. Un pays qui ne produit pratiquement rien et est dépendant de l'aide internationale et des ONG. Un pays qui importe tout. Un pays qui n'est plus respecté sur la scène internationale. Les journalistes de la presse internationale disent que Haïti est un pays "Maudit". Notre pays est comme une barque qui prend l'eau de partout et qui s'enfonce de plus en plus vite dans les profondeurs à cause de l'égoïsme et de la cupidité de nos hommes politiques. Ces Messieurs, mes petites poules de luxe, bénéficient de grands avantages liés à leur fonction, vivent comme des princes. Ils font passer des lois qui les conviennent et tiennent à garder leurs privilèges. Tout est payé par l'Etat et les contribuables: Voitures blindées, essence, chauffeurs, sécurité, telephone, villas payées, personnel administratif, bureaux, déplacements dans leurs patelins, per diem et billets d'avion, etc... Leurs femmes, leurs maîtresses et leurs enfants ne sont pas en reste non plus. Ils s'arrangent pour les faire nommer dans les Ambassades ou les Consulats à l'étranger ou dans l'administration publique. Ils vont se faire soigner soit aux USA, Cuba ou la République Dominicaine. Ils y ont même pour la plupart d'entre eux un pied à terre ou une maison dans laquelle la famille est déjà installée. D'ailleurs, beaucoup d'entre eux sont de nationalité américaine ou canadienne. Nos élus et nos hommes politiques ont tous la belle vie. Certains se préparent déjà pour les élections de 2022.

Mais qui se soucie des besoins du peuple haïtien?


Qui se soucie de ces milliers de familles de sinistrés du cyclone Matthew dans le Grand Sud et ceux du Nord? Des familles entières qui dorment toujours à la belle étoile et ne mangent pas a leur faim. Qui se soucie de ces milliers de petits écoliers qui n'ont pas pu reprendre leurs cours, faute de reconstruction de leurs écoles.


Qui se soucie de l'état actuel de nos hôpitaux délabrés à travers le pays? De l'état de l'Hopital Général? Dont les équipements sont soit inexistants ou défectueux. Qui se soucie du manque de médicaments ou de simples pansements? Qui se soucie des malades laissés sans soin et ce dans l'indifférence générale? Qui se soucie des médecins et internes non payés depuis des mois et qui travaillent dans de très mauvaise condition. Qui se soucie du petit personnel de l’Hôpital Général en grève? Même la Croix Rouge Haïtienne n'a pas de réserve de sang.

Qui se soucie de la grève des professeurs dans différentes écoles de la République? Des directeurs d'école et des professeurs qui n'ont pas vu l'ombre de leurs salaires depuis plus d'un an?

Qui se soucie des étudiants des différentes facultés en grève le plus souvent?


Qui se soucie de nos expatriés sur la frontière dominicaine? De nos frères et sœurs bloqués au Mexique et dans d'autres pays de l'Amérique latine?


Qui se soucie du mauvais traitement des prisonniers ou des détenus qui croupissent dans nos prisons surpeuplées?


Qui se soucie de la Ville de Port-au-Prince, cette poubelle à ciel ouvert? De Petion-Ville?


La liste est longue des maux qui nous accablent. Pendant ce temps, les préparatifs pour le Carnaval se font sans tarder! Très important le Carnaval! Les exercises ont déjà commencés chaque dimanche dans les différentes villes du pays. Les stands du Champ de Mars sont presque prêts. Carnaval au budget illimité. On parle d' un budget de 240 millions de gourdes soit plus de 3 millions de dollars américains seulement pour le carnaval de la ville des Cayes. Toutes les villes auront leur Carnaval! Port-au-Prince, Jacmel, Gonaives et Cap-Haïtien. Même La Croix des Bouquets aura son Carnaval! Elles seront toutes subventionnées par l'Etat. Le Comité pour le Carnaval a été rapidement formé et l'Arrête Officiel signé et déjà publié dans le Moniteur. Si au moins on pouvait faire de même pour nommer un nouveau Gouvernement ou équiper nos hôpitaux de simples appareils appareils de dialyse qui leur font défaut. On devrait prendre en exemple le Brésil qui a annulé le Carnaval dans une cinquantaine de villes par manque de budget.


Tout ça pour ça! Pour 3 jours seulement! 3 jours de fête. 3 jours de beuveries! 3 jours à regarder et à entendre l'ancien Président et ses ouailles se déhancher et manquer de respect à toutes les femmes dans un langage fleuri de mots grivois dont il est le seul à avoir le secret. Et dans 9 mois le Baby Boom. Eh oui! A l’hôpital de Bon Repos de ma Fondation, je les appelais les Bébés du Carnaval.

Le mercredi des cendres, le peuple aura la gueule de bois et que ses yeux pour pleurer. Et la vie continue... Quelle vie?


Au Président Jovenel Moïse, pour le choix du Premier Ministre, je dirai qu'on ne peut pas plaire à tout le monde.

Messieurs, Haïti n'est plus une vache à traire. Notre pays est en pleine ménopause et le peuple haïtien est en grande souffrance.



Michèle Bennett Duvalier

Paris, France 🇫🇷

Le 22 Février 2017

Aucun commentaire: