FLASH ! DERNIÈRE HEURE ! ULTIMA HORA ! BREAKING NEWS !

FLASH ! NOUVEL TOU CHO ! DERNIÈRE HEURE ! ULTIMA HORA ! BREAKING NEWS !
Louis-Philippe Dalembert, lauréat 2017 du Prix France Bleu .

samedi 7 janvier 2017

Haiti/Société: Les points sur les i de Michèle Bennett Duvalier, "Haïti humiliée, le peuple haïtien humilié".




Hier était un triste jour pour notre pays.

Un Sénateur élu de la République a été arrêté ou devrais-je dire qu'il a été kidnappé par la DEA (Drugs Enforcement Administration). Le Sénateur Guy Philippe a été arrêté à son arrivée devant les locaux d'une radio située à Pétion-Ville.

Que Guy Philippe fasse l'objet d'un mandat d'arrêt de la Police Haïtienne et d'un mandat d'arrêt de la DEA, là n'est pas la question.

Mais à la veille de la rentrée Parlementaire prévue pour lundi 9 prochain, on est en droit de se poser des questions sur les conditions de son arrestation et sur sa déportation vers les USA le soir même.

Voilà un homme, recherché par la police Haïtienne et la toute puissante DEA qui malgré ces deux mandats d'arrêt, a reçu la bénédiction du CEP et a mené sa campagne électorale depuis plus de quinze mois dans toute la Grand-Anse sans jamais être inquiéter. On l'a même vu faire campagne aux côtés du Président élu Jovenel Moise a qui il a apporté la victoire de la Grand-Anse (voir photo). On l'a encore vu et entendu, donnant des interviews à la presse locale et internationale lors du passage du cyclone Matthew dans le Grand Sud. On a tous vu des images de Guy Philippe portant secours aux sinistrés de sa ville de Pestel et des environs.

Pourquoi avoir attendu après le résultat des élections pour l'arrêter et le déporter? Pourquoi ce coup d'éclat à la veille de la rentrée Parlementaire? Pourquoi le Cep a-t-il accepté son dossier de candidature? Pourquoi cette arrestation n'a pas été faite avant ou pendant la campagne électorale? Ou avant le résultat des élections! Pourquoi HIER? Le Sénateur Guy Philippe a même reçu son certificat du CEP hier dans la matinée. Ce qui veut dire qu'il était couvert par l'immunité parlementaire.

Quid du mandat d'arrêt national? Ne prévaut-il pas sur le mandat d'arrêt international?

Alors Pourquoi hier? Est-ce un message fort envoyé par les USA au nouveau Président élu et à son futur Gouvernement? Le nettoyage des écuries d'Augias a-t-il commencé? Le prochain sera qui?

Hier soir, on a tous vu la vidéo montrant les images déplorables du Président du Sénat, Ronald Lareche, bousculé et malmené par des agents encagoulés de la PNH, l'empêchant d'accéder dans les locaux ou se trouvaient le Sénateur Guy Philippe. Quel triste spectacle!

On a tous vu des images du puissant Sénateur Youri Latortue arrivant essoufflé à la rescousse de son confrère devant les locaux de la Radio Scoop FM. Mais trop tard. Les carottes étaient déjà cuites pour Guy Philippe.
Nos Poules de Luxe du Senat étaient impuissantes hier devant les cowboys américains qui ont investi l'aéroport international et ont fait monter à bord d'un petit avion affrété spécialement pour le transport du détenu Guy Philippe, menotté dont le visage avait perdu le sourire qu'il affichait depuis sa victoire aux élections.

Que reste-il de notre dignité ? Depuis 30 ans Haiti est devenue un énième département américain, incapable de vivre sans l'aide étrangère. Sommes-nous devenus un sous-peuple? On vit sous les diktats des grandes puissances étrangères. Nous sommes devenus les poubelles des USA.

Un traité a été signé entre les USA et le Gouvernement de l'ancien Président René Préval pour mettre fin au trafic illicite de drogue. Ce traité accorde tous les droits aux Sheriffs américains.

Mais le Sénateur Guy Philippe a été arrêté et déporte en étant couvert par l'immunité parlementaire. Guy Philippe est-il un citoyen américain? Détient-il un passeport américain? Comme c'est le cas de beaucoup de ceux qui nous gouvernent.

Ce qui est arrivé hier, n'est nullement anodin et mérite réflexion de la part de la classe politique dans son ensemble.

Souvenez-vous du Président Noriega qui croupit dans une prison américaine après avoir été arrêté et déporté aux USA.

Nous avons depuis 30 ans, perdu HONNEUR ET RESPECT. J'aimerais vous citer une phrase tirée de notre Acte d'Indépendance, écrite par Boisrond Tonnerre, Secrétaire de Jean Jacques Dessalines, le 1er Janvier 1804: "Je jure enfin de poursuivre à jamais les traîtres et les ennemis de ton indépendance."

Messieurs du Gouvernement actuel et Président élu, Honorables du Sénat, le peuple haïtien attends des réponses à toutes ces questions.

Haiti humiliée. Haiti vilipendée.

"Qu'avez-vous fait de mon Pays?" JC Duvalier.

MIchele Bennett Duvalier
Le 6 Janvier 2017

Aucun commentaire: