FLASH ! DERNIÈRE HEURE ! ULTIMA HORA ! BREAKING NEWS !

FLASH ! NOUVEL TOU CHO ! DERNIÈRE HEURE ! ULTIMA HORA ! BREAKING NEWS !
Louis-Philippe Dalembert, lauréat 2017 du Prix France Bleu .

mardi 20 décembre 2016

Haiti/Société: Timide, la Noël…

La Noël, cette année, prend l’allure de jours ordinaires. Il n’est plus question de cette époque d’antan marquée par des nettoyages et des décorations dans presque tous les quartiers. Même les guirlandes se font de plus en plus rares dans la capitale haïtienne.

À Port-au-Prince, comme partout dans toute l’aire métropolitaine, visiblement, la Noël n’est que timide cette année. Si autrefois, à pareille époque, les habitants de certains quartiers ont été très motivés pour donner une autre tête à leur zone, ce n’est pas le cas, cette année. La majeure partie des quartiers de Port-au-Prince et de ses agglomérations gardent leurs couleurs habituelles d’insalubrité.

Même les grands espaces publics ne font pas sentir l’ambiance habituelle qui accompagne cette période de l’année. On est pourtant déjà en plein cœur de la Noël. Au Champ-de- Mars, le lundi 19 décembre, c’est le même train-train quotidien. Pas de fanaux. Ni de sapins de Noël. Pas même des guirlandes. Ici, apparemment, « on s’en fout pas mal de tonton Noël», comme laisse entendre plus d’un.

 La place Pétion qui a été clôturée depuis la Carifesta s’offre l’exclusivité de présenter une couleur nouvelle au Champ-de-Mars. Mais une couleur pitoyable. Une image qui met à nu l’irresponsabilité des  autorités. En effet, les tôles qui ont caché depuis plus d’un an les grosses herbes et les shelters bourrés d’ordures qui font de la place un espace presque immonde ont été emportées progressivement. La laideur de la place est désormais exposée au grand public.

Les quelques rares marques de la Noël présentes à travers la zone métropolitaine ne se rencontrent que sur les édifices logeant certaines entreprises de la place. Les banques en particulier. Les maisons privées décorées de guirlandes sont rares. Ce qui renforce l’idée que la Noël ne produit plus le même engouement chez les gens.

Sinon, la situation socio-économique ne leur laisse pas le choix. Le dollar américain s’achète à plus de 67 gourdes le lundi 19 décembre. Dans une situation pareille, commerçants et consommateurs sont aux abois. Les prix ont connu depuis, quelque temps, une hausse spectaculaire sur le marché national. Même les produits de première nécessité sont très chers. Pas de temps pour acheter des chapeaux, guirlandes et arbres de Noël. Le goût de la fête se dissipe de plus en plus ou devient âcre.

Néanmoins, quelques efforts ont été consentis par les autorités municipales de la zone métropolitaine. À Carrefour, le « week-end du citoyen » initié le week-end dernier par la mairie de cette commune a porté ses fruits. Beaucoup de rues ont été nettoyées durant tout le week-end. Même réalité à Port-au-Prince. Le boulevard Harry Truman, zone marché de la Croix-des-Bossales est, le lundi 19 décembre, moins sale que d’habitude. Il en est de même pour beaucoup d’autres recoins de la capitale nettoyés par la mairie.

 D’un autre côté, le président provisoire de la République a mis le sourire sur les lèvres d’un millier d’enfants de condition modeste le samedi 17 décembre dernier. Au fait, Jocelerme Privert, accompagné de sa femme, Ginette Michaud Privert, a reçu tous ces enfants au Palais national en vue de leur offrir des cadeaux à l’occasion de la Noël.

Si l’ambiance habituelle de la Noël se dissipe quasiment dans l’aire métropolitaine, certaines zones veulent encore « sauver ce que les gens appellent « l’esprit de Noël ». La commune de Cité-Soleil s’est en effet retirée de la mêlée. La cité renoue en bien avec les traditions. C’est la zone de l’aire métropolitaine à rappeler le plus qu’on est en période de Noël. La commune est illuminée. Comme d’ailleurs dans les années antérieures quand presque tout le pays était illuminé la nuit, à pareille époque. Ce qui rime bien avec son slogan « la différence Cité-Soleil ».


Crédit: Ritzamarum Zétrenne/LeNational

Aucun commentaire: