FLASH ! DERNIÈRE HEURE ! ULTIMA HORA ! BREAKING NEWS !

FLASH ! NOUVEL TOU CHO ! DERNIÈRE HEURE ! ULTIMA HORA ! BREAKING NEWS !
Louis-Philippe Dalembert, lauréat 2017 du Prix France Bleu .

lundi 18 mars 2013

Haïti/Guyana: Il faut sauver la compatriote Daphné Roger !


NDLR.- La plupart des haïtiens et haïtiennes de la diaspora connaissent souvent des mésaventures et vicissitudes diverses, là où ils résident en terre étrangère. Vous souvenez-vous  « du cri d’Arold Brénéus, l’enfer pour les haïtiens, aux iles Turques & Caicos !? »  Maintenant,  Il s’agit de « L’affaire Daphné Roger en Guyana ». Un scandale d’un autre genre !

Cette lettre est parvenue à la salle de rédaction de CANAL+HAÏTI et de DIASPORAMA-HAITI, ce dimanche 17 Mars 2013. C’est le cri de détresse d’une ressortissante haïtienne, répondant au nom de  Daphné Roger aka  Daphné Marie Joseph.  Elle est  originaire de la région des Cayes (Département du Sud, Haïti). Elle réside, actuellement, à Georgetown, capitale de Guyana (Amérique du Sud), depuis (l’âge de 16 ans !) plus d’une quinzaine d’années.

Madame Daphné Roger confronte d’énormes difficultés à la République coopérative du Guyana. Elle souffre de maltraitance. C’est une femme battue (violentée) sauvagement, de façon quotidienne, par son mari, un natif de Guayana, une ancienne colonie anglaise. Cette missive est adressée, non seulement à tous (toutes) les internautes, mais surtout aux autorités haïtiennes compétentes, dont les «dignitaires»  du gouvernement Martelly-Lamothe (le Président Michel J. Martelly et le Premier-Ministre Laurent Lamothe ; la Ministre à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes, Yanick Mezile ; la Ministre des haïtiens Vivant à l’étranger « MHAVE », Benice Fidelia) ; les parlementaires haïtiens ; les hommes de loi ; sans oublier les Organisations de Droits Humains en Haïti et à l’étranger, etc…

Nous publions, in-extenso, (Traduction française et version originale anglaise) le cri du cœur, d’outre-mer, lancé par une compatriote haïtienne, en danger de mort. A la fin de son exposé, vous trouverez ses coordonnées pour les suites d’urgence nécessaires.

Traduit de l’anglais


Je suis Daphné Roger. Je suis Haïtienne et j’ai 3 enfants: Priscilla, Lawrence et Jean Québert Naraine. Mon mari est un guyanais de naissance. Il s’appelle Ravrindra Naraine et nous sommes mariés depuis 1995. 

Je suis originaire d’une petite ville du nom de Miragoâne mais j’ai grandi aux Cayes où j’étais aussi en classes.  En 2000 j’ai émigré avec mes enfants vers Georgetown, Guyana. Nous y fûmes très heureux jusqu’à ce que mon mari revienne des USA en 2009. C’est alors que nos problèmes commencèrent, ce qu’on appelle couramment les problèmes domestiques.

De toute façon, je devine que je n’obtiendrai jamais justice dans ce pays parce que je ne suis pas guyanaise. Je vous en prie, je ne veux plus vivre dans ce pays parce que mon mari me tuera. Mais je ne veux m’en aller nulle part en laissant mes enfants avec lui parce que leur père est très cruel. Je vous en prie, mes amis, j’ai besoin de votre support. Je n’ai aucune famille dans ce pays pour m’aider. J’ai confiance en vous parce que vous êtes solidaires et que vous ne nous laisserez pas tomber, mes enfants et moi.

Je vous en prie, aidez-moi à sortir de ce bourbier. Je vous en supplie… « Pleeeeease! »

DAPHNÉ

 Version originale (Anglaise)

My name is Daphne Roger, I am a citizen of Haiti, I have 3 kids by the name of Priscilla, Lawrence and Jean-Quebert Naraine and my husband is a Guyanese by birth, we were married since the year of 1995, his name is Ravindra Naraine .

 I was born in little town name Miragoane but I was grow up in “Les Cayes” (Haiti) and use to go school there also. Anyways, in the year of 2000 I was moving to Georgetown Guyana with my kids and we were all happy back then, until my husband came back from the USA to Guyana in the year of 2009 and since then we start to have problems as we all call it domestic problems.


 Whatever I’m saying to u guys is a true story about my life. my husband is really an abusive person sometimes I can’t even go to work because whenever he drinks alcohol he slap me or kicking me down the steps. As I can remember a few days ago he pull out a knife at me I had to run a the lady next door house for rescue and when I go to the police station one of the sergeant turn and say to me to go back home make peace with my husband they cannot do nothing about it…

 Anyway, I guess I cannot get my justice in this country, because I am not a Guyanese. Please I don’t want to live in this country no more, because my husband will kill me and I don’t want to go nowhere and live my kids behind with him, because their dad is very cruel, please help me I need your support  guys I don’t have no relatives in this country to help me, I trust u guys because we are one people I know you all will not give up on me and my kids…….please help me to come out from this mess I am begging pleaseeeeeeeeeeee.

Daphné Roger

Crédit: Daphné Roger

Si vous voulez aider Madame Daphné Roger, prière de la contacter aux coordonnées suivantes :
  1.   Facebook : Daphné Marie Joseph (Daphné.Roger)
  2.   ID Skype : D.M.R.
  3.   Tel: (592) 614 3459
  4.   email: daphneroger50@yahoo.com

Traduction & Rédaction: Marie-Pascale Duplan/Andy Limontas

email(courriel)CANAL+HAÏTI/DIASPORAMA-HAÏTI: canalplushaiti@yahoo.fr/diasporamayiti@gmail.com

©CANAL+HAÏTI Copyright All Rights Reserved,Tous droits réservés Mars 2013

Aucun commentaire: